CONNEXION

L'ORGANISATION DE L'EXAMEN

Le DCG est délivré aux candidats qui ont obtenu une moyenne générale au moins égale à 10 sur 20 à l'ensemble des épreuves constitutives du diplôme, sans note inférieure à 06 sur 20.

Les notes au moins égales à 10 sur 20 sont définitivement acquises et sans limite de temps.
L’épreuve 14 de langue étrangère est facultative ; pour ceux qui la passent seuls les points supérieurs à 10 sont pris en compte.


Au total, le candidat doit, compte tenu des coefficients, et s’il ne dispose d’aucune dispense d’UE obtenir un total minimum de 150 points.
Exemple :


Profil 1 :
Total des points aux 13 UE : 170 points mais une note de 05 sur 20 dans une UE : le candidat est ajourné, du fait de sa note éliminatoire. Il devra repasser à la session suivante l’UE concernée, son objectif sera alors d’obtenir une note supérieure ou égale à 6 pour obtenir son DCG.

Profil 2 :
Total des points aux 13 UE : 150 points  sans note éliminatoire ;  candidat reçu

Profil 3 :
Total des points aux 13 UE : 148 points sans note éliminatoire ;  Ce candidat s’est présenté à l’épreuve d’allemand et a obtenu 13 sur 20.  Les trois points au dessus  de la moyenne viennent s’ajouter au total de 148, pour donner 151 points ; candidat reçu.  

Le DCG n’est pas un examen terminal où l’on se présente en fin des différentes années d’étude pour passer toutes les matières de l’examen. Il permet d’étaler ses efforts sur trois ans de formation. Il permet également au candidat de se construire une stratégie de réussite en fonction de ses points forts :
Un candidat de première année se présente à 4 UE : les UE 1, 5, 8 et 9


Profil 1 :
Les résultats sont respectivement 10, 12, 11 et 14. Toutes les notes sont supérieures à 10/20, les matières sont définitivement acquises et ce candidat possèdent 7 points d’avance qui pourront compenser des notes moins bonnes dans d’autres UE.

Profil 2 :
Les résultats sont respectivement 8, 12, 7 et 15. Toutes les UE, dont les notes sont supérieures à 10, sont définitivement acquises. Ce candidat estime que compte tenu de ses compétences, la note de 08/20 est une « bonne prestation ». Il peut décider de garder cette note. En revanche, s’il estime que dans l’UE 8 il est possible de faire mieux, il se représentera à la session suivante dans cette UE. La note qu’il obtiendra supérieure ou inférieure au 07/20 se substituera à cette dernière.

Ainsi la compensation entre notes supérieures à 10 et inférieures à 10 ne peut s’effectuer que lorsque le candidat s’est présenté aux 13 UE obligatoires de l’examen.

Ces spécificités font que la lecture des statistiques de réussite à l’examen n’est pas simple :
Le taux d’obtention du DCG est celui de candidats au profil très varié et aux modalités de préparation plus ou moins longues ou structurées ;
Le taux de réussite de chaque UE n’est pas lié à celui de l’examen : il traduit à une session donnée le nombre de candidats qui ont validé l’UE (note >ou égale à 10) mais il est possible d’obtenir son DCG sans avoir validé l’UE en question.
Enfin tous les candidats ne sont pas encadrés dans leur formation. Nombreux sont les candidats dits libres : les étudiants en lycée représentent au mieux 30 % des inscrits à l’examen.
Selon des estimations de l’Inspection générale, il semble que les étudiants ayant suivi leur cursus en lycée obtiennent à 70 % leur DCG au terme de leurs trois années d’études et que leur taux de réussite par UE soit le double des taux de réussite nationaux.


Par ailleurs, le DCG étant un diplôme de référence dans le domaine de la gestion, des diplômes comme le BTSCGO ou le DUT GEA disposent de dispenses et le décompte des points nécessaires à l’obtention du DCG s’en trouve modifié.
Une dispense autorise à ne pas se présenter aux épreuves de l’examen : ce n’est pas une équivalence, elle n’assure pas que le niveau de compétences soit acquis.
Un candidat qui bénéficie d’une dispense se voit appliquer les mêmes conditions d’obtention de DCG que précédemment (notes éliminatoires, compensations possibles en fin de cursus), seul le total des points attendus est différent : si l’on bénéficie d’une dispense de l’UE 1 (coefficient 1) et d’une dispense de l’ UE 5 (coefficient 1.5) il faut obtenir un minimum de 125 points (150 points – 10 points – 15 points) aux 11 UE restantes.


Chaque année, le ministère de l’éducation nationale publie la liste des dispenses en fonction des diplômes préparés (BO n°39 du 29/10/2015 modifiant

le BO n°35 du 27/09/2012 ).