CONNEXION

COMMENT DEVENIR COMMISSAIRE AUX COMPTES ?

La plupart des commisaires aux comptes sont des diplômés d’expertise comptable qui ont demandé par équivalence (1) et obtenu du TGI du lieu d’exercice le droit d’exercer la fonction de commissaire aux comptes. Il existe, cependant, une voie directe pour obtenir le Certificat d’Aptitude aux Fonctions de Commissaire aux Comptes (C.A.F.C.A.C.).  

 

Le C.A.F.C.A.C. a fait l’objet d’une réforme récente dans le but de diversifier les origines disciplinaires des futurs candidats et de leur permettre de se présenter aux épreuves du DEC. Cet apport de nouvelles compétences au métier d’auditeur est primordial pour le métier de C.AC. car les missions d’analyse des risques sont difficilement évaluables par uniquement des compétences en information comptable ou de gestion car elles sont de plus corrélées avec des secteurs d’activités complexes qui présentent des spécificités sectorielles.

 

On différencie les candidats, obligatoirement titulaires d’un Master entre :

 - les masters dits « dans le champ » comme le DSCG ou le Master C.C.A. Pour être dans le champ, le master obtenu doit donner la dispense d’au moins 4UE sur les 7 du DSCG ;

 - les masters dits « hors champ » soit tous les autres quelle que soit leur spécialité (scientifique, ingénieur ou sciences humaines).

 

Les candidats titulaires d’un master « dans le champ » peuvent s’inscrire directement au stage de commissaire aux comptes. Ils deviennent « stagiaires commissaire aux comptes » et pourront au bout de trois ans se présenter C.A.F.C.A.C. (voir plus loin les épreuves du C.A.F.C.A.C.).

 

Les candidats titulaires d’un master « hors champ » doivent au préalable obtenir le certificat préparatoire aux fonctions de commissaire aux comptes (C.P.F .C.A.C) avant ou au cours de deux premières années de stage (voir plus loin les épreuves du C.P.F.C.A.C.).

 

Un titulaire du C.A.F.C.A.C. nouveau régime pourra se présenter aux épreuves du DEC et être diplomé d’expertise comptable.

 

 

Pour que le stage d’expertise comptable permette de solliciter l’inscription comme CAC, les 2/3 du stage, soit deux ans, doivent être réalisés auprès d’un maître de stage expert-comptable et également commissaire aux comptes inscrit et habilité à former des stagiaires, à défaut, auprès d’un 2ème maître de stage remplissant ces conditions.

 

Le certificat préparatoire aux fonctions de commissaire aux comptes (C.P.F.C.A.C.)

 

Le C.P.F.C.A.C. comporte 2 épreuves écrites et 2 épreuves orales.

 

Epreuves écrites

 - Comptabilité. Durée : 3 heures. Coefficient : 3.

 - Systèmes d'information de gestion et techniques quantitatives de gestion utilisées en matière d'audit. Durée : 2 heures. Coefficient 2.

 

Epreuves orales

 - Interrogation sur les matières juridique, comptable, financière et fiscale du programme.

Durée : 1 heure maximum. Coefficient 3

 - Anglais appliqué aux affaires. Durée : 20 minutes maximum. Coefficient 1

 

Le certificat d’aptitude aux fonctions de commissaire aux comptes (C.A.F.C.A.C.)

 

Le certificat d’aptitude aux fonctions de commissaire aux comptes (C.A.F.C.A.C.) est un certificat professionnel qui permet d’exercer la fonction de commissaire aux comptes.

 

Trois textes  présentent les pricipales dispositions de cette réforme.

 - le décret n° 2013-192 du 5 mars 2013 relatif à la formation des commissaires aux comptes

 - un arrêté du 5 mars 2013 fixant les modalités d’accès à la profession de commaissaire aux comptes

 - un arrêté du 5 mars 2013 fixant le programme du C.A.F.C.A.C. et du C.P.F.C.A.C.

 

Les conditions pour être candidat aux épreuves du  C.A.F.C.A.C.

 

 - Détenir l’attestation de fin de stage professionnel de commissariat aux comptes

(stage de 3 ans)

 - Etre titulaire soit

        o d’un Master (bac+5) conférant au moins 4 des 7 Unités d’Enseignement du DSCG

        o de 4 des 7 Unités d’Enseignement du DSCG

        o du Certificat préparatoire aux fonctions de commissaire aux comptes (C.P.F.C.A.C.)

 

Les épreuves du C.A.F.C.A.C.

 

Le C.A.F.C.A.C. comporte 4 épreuves écrites d’admissibilité et 2 épreuves orales d’admission. 

 

Epreuves écrites - Admissibilité

 - Comptabilité et audit. Durée : 5 heures. Coefficient 4. 

 - Droit et vie des affaires. Durée : 4 heures. Coefficient 3.

 - Économie, finance et management. Durée : 4 heures. Coefficient  2.

 - Épreuve de synthèse. Durée : 3 heures.  Coefficient  3.

 

Une moyenne de 10/20 est exigée pour l’admissibilité. Toute note inférieure à 6/20 est éliminatoire.

 

Epreuves orales – Admission

 

 - Entretien avec le jury. Durée :  30 minutes maximum. Coefficient 3

 - Anglais appliqué à la vie des affaires. Durée : 30 minutes maximum. Coefficient 1.